ACCRORGUE

ACCRORGUE

Martin Bacot, Pierre Chevreau, Olivier Willemin

Martin Bacot est né en 1980. Il a débuté la musique au Conservatoire National de Région de Versailles auprès de Christine Pagès (piano), Jeanine Boutin (harmonie) et Georges Robert (orgue). Il a poursuivi l’étude du piano en Argentine auprès du pianiste Guillermo Castillon, puis de l’orgue auprès de Frédéric Désenclos, Eric Lebrun et Pierre Pincemaille. Premier Prix d’Interprétation du CNR d’Angers en 2000, premier Prix d’Improvisation à l’unanimité du CNR de Saint-Maur-des-Fossés en 2002, il se perfectionne aujourd'hui après de Vincent Warnier. Improvisateur salué pour son originalité et sa poésie, il est lauréat de plusieurs concours internationaux. Interprète d’un large répertoire allant de la musique baroque à l’école d’orgue française du XXe siècle, il a été finaliste du Grand Prix d’interprétation Jean-Louis Florentz/Académie des Beaux-Arts en 2010 . Organiste de la chapelle du couvent franciscain de Paris, il se produit régulièrement en récital, avec choeur aussi bien qu’en soliste en France et à l’étranger. Il participe également à des événements expérimentaux avec d’autres artistes rassemblant la poésie, l'image et la musique en une même création improvisée, à l'élaboration instantanée et éphémère. Il exerce le métier d’architecte à Paris. Cette transversalité entre l’architecture et la musique éclaire notamment son approche de l'improvisation et celle du patrimoine organistique.

 

Pierre Chevreau a toujours eu une passion ardente pour l’improvisation sous toutes ses formes : classique, jazz, variété… Son envie de faire de la musique qui lui plaît remonte à loin : à la fin des années 60 puis au début des années 70 aux Conservatoires de Mulhouse et de Nice. Ses rencontres avec Alain Langrée, Michel Chapuis et Pierre Cochereau ont été déterminantes dans son esthétique musicale. Il est l’auteur d’une musique de film Neuschwanstein. Fondateur et directeur artistique du Festival d’Orgue de Masevaux en 1977, il est à l’origine de plus de 260 concerts ouverts à toutes les esthétiques musicales et d’une discographie riche d’une quarantaine de disques. Il est également le directeur artistique du Festival de Musique baroque de Mulhouse depuis 2003. Son action pour le rayonnement des orgues de Masevaux étendue aujourd’hui à toute l’Alsace avec sa collection discographique Orgues en Alsace lui a valu d’être nommé, en décembre 2002, Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres par le Ministère de la Culture et de la Communication.

 

Olivier Willemin est, depuis 1995, organiste titulaire de l’église Sainte-Rosalie à Paris. Il a été plusieurs fois l’invité des festivals d’orgue de Masevaux et de Saint-Malo, a publié un Psautier triennal des dimanches et fêtes (2002) ainsi que sept chants annexés au Répertoire de Saint-Séverin (2003). Ses deux oeuvres pour orgue demeurent inédites. Improvisateur, il a enregistré une suite française dans le cadre d’un disque consacré aux orgues de la vallée de la Doller (Alsace). Ses activités de continuiste l’ont amené à accompagner la Camerata Saint-Séverin et le choeur Jean Sourisse. Il compte parmi les organistes du Consistoire israélite de Paris. Il fait en outre partie du Trio Gallican, voué à la musique traditionnelle française. Il travaille en qualité de compositeur au sein du comité national de musique liturgique. Enfin, il est l’auteur d’un article sur la genèse du psaume et son évolution musicale à travers les âges, et d’une Histoire de la chanson française des origines à la Révolution.

 



03/02/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 158 autres membres